Koutoubia - Happy Kech
  • Breaking News

    Koutoubia

    History

    The Koutoubia mosque, or mosque of the booksellers, was started under the Berber dynasty of the Almoravids in 1120, but was deeply reworked from 1162 under the caliph Almohad Abu Yusuf Yaqub al-Mansur, and became one of the most characteristic buildings of this style. ssssssIts name comes from the fact that it was located in the souk of the manuscript dealers.




    Architecture

    It is organized on a "T" plane. This tradition has existed since the construction of the Great Mosque of Kairouan in the ninth century, and is also found in Spain. 
    sssssss
    Il s'agit en fait d'un plan arabe hypostyle, c’est-à-dire comportant une grande cour entourée d'un portique et une salle de prière à colonnes.
     Les nefs sont perpendiculaires au mur de Qibla, celle du centre étant plus large ; et la travée qui longe le mur Qibli est également magnifiée, ce qui forme un T, d'où le nom. 
    Le mihrab est traité comme une niche très profonde, et le minaret, haut de 69 m, est de section carrée, selon la tradition de l'occident musulman.
    sssssss
     Ses 17 nefs, soutenues par de nombreux piliers blancs, abritent l'une des plus vastes salles de prière de l'Occident musulman (90 × 60 m) pouvant accueillir jusqu'à vingt mille fidèles.
     Le bâtiment a été restauré dans l'esprit du monument original en 1990, sous l'autorité du ministère de la Culture marocain.

    Décor

    La dynastie Almohade patronnait une architecture assez austère, reflétant un certain ascétisme.
     La mosquée Koutoubia ne fait pas exception : sa sobriété se remarque par son dépouillement.
     Les arcs employés peuvent être outrepassés ou polylobés, mais restent nus. 
    Le minaret est plus tardif (achèvement en 1196), est plus décoré : on remarque notamment un important travail d'arcs entrelacés (sebka).
     Il est surmonté de trois boules de cuivre doré qui symboliseraient les trois mosquées de l'Islam Kâaba (Mecque), Médine, et Al Qods. Il servit, entre autres, de modèle pour la Giralda de Séville.
     Le décor extérieur du minaret est différent sur les quatre faces : peinture sur enduit à ornements floraux et épigraphiques, réseau d'entrelacs en relief où s'intercalent les peintures, bandeau de faïences à filet blanc sur fond turquoise, arcatures parfois entremêlées. 



    Il est construit en grès schisteux originaire des carrières du Guéliz. Admirablement proportionné : 12,80 de côté pour 69 de hauteur avec le lanternon (77 m jusqu'à la pointe de la flèche), avec un mur extérieur de 2,50 m.
     Au centre de la tour, un noyau extérieur abrite six salles superposées. Autour de celle-ci, une rampe en pente douce mène au chemin de ronde.
     La plate-forme est entourée d'une chemin de ronde protégé par une balustrade dentelée de merlons.
     Le lanternon, haut de 16 m, apparaît comme un second minaret posé sur le premier. Il est surmonté d'une tige de métal à laquelle sont fixées quatre boules dorées de taille décroissante, la plus grosse ayant 6 m de diamètre.
     Elles sont faites de plaques de cuivre doré rivées entre elles.


    Mobilier 

    La mosquée des libraires a abrité jusqu’en 1962 un magnifique minbar, considéré comme l’un des joyaux de l’art hispano-mauresque en matière de sculpture sur bois et de marqueterie. Commencée à Cordoue en 1137, la fabrication de cette chaire de prière, commandée par le sultan Ali Ben Youssef, a duré huit ans. Transporté à Marrakech et installé dans la mosquée d’Ali, le minbar a ensuite été déplacé vers la mosquée des libraires. Déjà décrit en 1381 comme une « œuvre de perfection », le minbar de la mosquée de la Koutoubia est un ouvrage exceptionnel, composé d'un millier de pièces de cèdre, incrustées d'argent et ornées de marqueteries de santal et d'ébène et de calligraphies sculptées. 
    The bill of decoration, extremely fine, shows a notable taste for polychrome. Hidden in a niche near the mihrab, he had gone out every Friday for prayer by means of a clever system of invisible ropes designed to impress the faithful. 
    ssssssss
    Removed from the mosque in 1962 for reasons of preservation, it was the subject in 1997-1998 of a careful restoration, which allowed him to recover its original brightness and it is today visible in a small building located at the northeast corner of El Badii Palace.



    Aucun commentaire